• À propos de maître DANNIÈLE CHEVROTIN

    Après avoir obtenu un D.E.A. de droit des affaires et le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA), je me suis inscrite au Barreau du Val d’Oise, objectif professionnel que je m’étais fixé depuis l’âge de 12 ans.

     

    J’ai d’abord, presque naturellement, commencé par concentrer mon activité en droit des affaires, mais également en droit de la consommation, en droit du travail, en droit de la famille et en droit pénal.

     

    Je me suis rapidement rendue compte que limiter son champ d’activité à certaines matières pouvait être source de lacunes dans les autres matières, et que toutes les branches du droit sont bien plus étroitement imbriquées qu’on ne le pense.

     

    A mon avis, un bon spécialiste est d’abord un bon généraliste. C’est ainsi que je me suis orientée vers une activité généraliste, bien plus enrichissante et motivante par la diversité des problématiques soumises au cabinet et ce, d’autant plus aisément que je suis d’une nature adaptable et curieuse.

     

    Afin de conserver ce caractère généraliste et, surtout, afin que généraliste ne signifie pas connaître un peu de tout de manière superficielle, j’exerce parallèlement en qualité d’enseignante dans de multiples branches du droit.

     

    Ainsi, j’interviens dans le cadre de l’enseignement universitaire ou de la formation continue de professionnels (journalistes, magistrats, entreprises).

     

    Outre le plaisir que me procure la transmission de mon savoir et le partage de mes expériences vécues au travers de la pratique du droit dans le cadre de la profession d’avocat, ainsi que le contact avec des étudiants, l’activité d’enseignant - ou plus justement, dans mon cas, ce « hobbie » - me permet de maintenir un niveau de connaissances et de compétences approfondies, que je complète par la lecture régulière de l’actualité juridique.

     

    C’est grâce à cette volonté de conserver un caractère généraliste au cabinet que vous trouverez sur ce site des informations dans de multiples branches du droit.

    Dans un souci de permettre l’accès au droit, j’écris également des articles juridiques dans divers supports (journaux, internet) sur des thèmes juridiques aussi divers que variés.

     

    Je me suis également intéressée à la recherche juridique, et je ne suis pas peu fière, d’avoir relancé un débat sur un sujet juridique qui semblait épuisé et de l’amener à être abordé sous un angle nouveau (Bévue sur le caractère non recelable d’une information, Revue Droit pénal, mars 2001, Mémoire sur Le journaliste face au secret de l’enquête et de l’instruction).

     

    Des connaissances juridiques me paraissant inutiles sans une expérience de la pratique et dans le but d’acquérir une vision globale de la pratique du droit, j’ai également travaillé en entreprise. De plus, j’ai eu la chance de voir les coulisses de la justice grâce à un stage auprès de magistrats.

     

    Outre l’esprit généraliste du cabinet, je cherche à maintenir une image accessible, à l’écoute du client et soucieuse du sens du service.

     

    Plus qu’une simple relation avocat-client, je conçois mes relations avec les usagers des services du cabinet comme une véritable collaboration.

    Au plaisir de vous rencontrer.